Accueil > Le saturnisme

Devis diagnostic immobilier partout en France
Des experts en diagnostics immobiliers près de chez vous
Entrez le code postal ou la ville du lieu de l'expertise

Le Saturnisme

Qu'est-ce que le saturnisme?

Maladie connue depuis l'Antiquité, longtemps considérée en France uniquement comme une maladie professionnelle, le saturnisme reste d'actualité. C'est dans les années 1980 que plusieurs cas de saturnisme infantile, dont certains mortels, ont mis en évidence l'implication de l'habitat comme facteur majeur de risque d'intoxication par le plomb chez l'enfant.

L'exposition au plomb est pour l'essentiel due à la persistance dans les immeubles d'habitation de vieilles peintures à base de céruse, un des sels de plomb les mieux absorbés dans le tube digestif, qui a été couramment utilisé dans les peintures jusqu'à la moitié du 20e siècle. Les sites industriels émettant du plomb ou les sols pollués par le plomb sont aussi une source notable d'intoxication. L'intoxication a des conséquences graves sur le développement psychomoteur de l'enfant. On estime qu'une augmentation de la plombémie de 100 μg/L est associée à une baisse de quotient intellectuel (QI) de 1 à 5 points. Depuis 1970, le seuil d'intervention chez l'enfant a été régulièrement révisé à la baisse en fonction de l'évolution des connaissances sur les effets toxiques du plomb. Il est actuellement fixé à 100 μg/L (0,48 μmol/L).

En France, suite à une enquête de prévalence nationale réalisée en 1996, l'Inserma évalué à 85 000 le nombre d'enfants de 1 à 6 ans ayant une plombémie supérieure à 100 μg/L (0,48 μmol/L) et à 8200 celui des enfants dont la plombémie dépasse 250 μg/L (1,20 μmol/L). Ces chiffres sont probablement plus faibles actuellement, notamment, du fait de l'abandon de l'essence plombée. Mais le dépistage du saturnisme reste notoirement insuffisant puisque les directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS) n'ont reçu en 2003 que 459 déclarations de saturnisme infantile (plombémies supérieuresou égales à 100 μg/L).

Les expositions au plomb des femmes enceintes durant leur enfance ou à l'âge adulte peuvent également être à l'origine d'une contamination de l'enfant qu'elles portent. La conférence de consensus, tenue à Lille les 5 et 6 novembre 2003, a rappelé la nécessité d'améliorer le dépistage, la prise en charge et le suivi des enfants. Elle a attiré l'attention sur l'intérêt d'une vigilance particulière vis-à-vis des femmes enceintes.

Toxicocinétique du plomb:

  • Absorption
    L'absorption du plomb est respiratoire quand il est sous forme de vapeurs ou de poussières fines (de diamètre aérodynamique inférieur à 5 μm). Dans tous les autres cas (et en pratique , dans la plupart des situations d'exposition extra-professionnelles), elle est digestive. Chez l'adulte, l'absorption digestive du plomb est faible (5 à 10 %). Elle est beaucoup plus importante chez le jeune enfant (40 à 55 %). Elle est augmentée par la carence martiale (en fer), la vitamine D et les régimes pauvres en calcium.
  • Distribution
    A l'état d'équilibre, le plomb sanguin ne représente que 1 à 2 % de la quantité présente dans l'organisme. Les tissus mous en contiennent 5 à 10%: c'est la plus grande partie du plomb biologiquement actif. Plus de 90 % (75%chez l'enfant) de la dose interne de plomb sont osseux. Le plomb lié à l'os compact ne produit pas d'effet toxique et ses mouvements sont très lents.
    Cependant, il peut être libérémassivement en cas de déminéralisation étendue (corticothérapie prolongée, ostéoporose, tumeur osseuse, immobilisation prolongée) ; de même, le pool de plomb biologiquement actif augmente pendant la grossesse et l'allaitement. Le plomb franchit aisément la barrière placentaire ; à la naissance, les plombémies de la mère et de l'enfant sont peu différentes.
  • Elimination
    L'excrétion du plomb est principalement urinaire (> 75 %) et fécale (15-20 %). Il existe aussi une excrétion lactée, mais elle est faible. A l'arrêt de l'exposition, la décroissance de la plombémie est lente : la demi-vie d'élimination est d'abord de 30-40 jours ; après quelques mois, elle est
    supérieure à 10 ans. Elle est très augmentée en cas d'insuffisance rénale.

Effets du plomb chez les enfants :


Troubles psychomoteurs :

  • retard intellectuel
  • agitation
  • irritabilité
  • troubles du sommeil
  • retard de croissance
  • anémie
  • atteinte du rein

Une imprégnation saturnine chronique passe souvent inaperçue tout en compromettant l'avenir intellectuel de l'enfant.L'intoxication des jeunes enfants résulte de l'ingestion ou l'inhalation de poussières ou de fragments de peinture provenant de la dégradation des murs, des portes et des montants de fenêtres.

Effets du plomb chez les adultes :

  • anémie
  • colique de plomb (nausée, vomissements)
  • paralysie de certains muscles de l'avant-bras et de la main
  • diminution des facultés intellectuelles
  • hypertension artérielle

L'intoxication par le plomb touche également les travailleurs et les habitants lors des chantiers de réhabilitation de logements anciens, les travaux libérant des poussières de plomb en grande quantité.

Source http://www.essonne.pref.gouv.fr

Diagnostic plomb
Diagnostic plomb vente
Diagnostic plomb vente maison
Diagnostic plomb vente appartement
Diagnostic plomb parties communes
Diagnostic plomb location maison
Diagnostic plomb location appartement
Diagnostic plomb maison
Diagnostic plomb appartement

 

 


 

 

 

Copyright © 2005 - 2018 - Dimexbat | Déclaration CNIL n°1350739 | Mentions légales | Annuaire Immobilier | 123 Diagnostic Immobilier

Gîte La Cigale Rouge : 6 à 8 personnes dans le Vaucluse
Location semaine ou week-end
Gîte tout confort avec piscine
eurofins
Pour vos analyses d'amiante dans l'air et les matériaux